Admirez les temples et les sanctuaires shintoïstes

Publié le : 26 mai 20223 mins de lecture

Suivez les anciens chemins sombres, sentez l’odeur de la terre et du bois, admirez la lumière du soleil dans l’entrée cérémonieuse des sanctuaires et des temples shintoïstes. Vous ne verrez jamais rien de semblable dans un environnement moderne ou dans un musée traditionnel : plusieurs milliers de ces endroits sont disséminés dans tout le pays. Dans cet article, vous verrez les temples shintoïstes les plus importants, ainsi que leurs caractéristiques spécifiques. 

Admirez le temple Senso-ji et Gotoku-ji

L’incontournable à absolument visiter est Senso-ji, un temple shintoïste construit sous le règne de l’empereur Toba en 628 (il date donc par conséquent d’environ 1 750 ans !). C’est le premier édifice du Japon construit en bois. Aujourd’hui, il conserve l’une des plus anciennes trésoreries japonaises. On doit aussi cet édifice aux nombreuses histoires de miracles qui se sont déroulées au fil des siècles.

Gotoku-ji est un temple shintoïste célèbre au Japon. Pendant plusieurs siècles, des chats de toutes tailles et de toutes couleurs ont remplacé les démons comme gardiens de ce lieu sacré. Au fil du temps, l’histoire de Gotoku-ji a été peinte dans différentes représentations artistiques, et comme avec toute histoire longue et mouvementée, ses récits et ses réalités sont multiples.

Le sanctuaire Nezu-jinja et le temple Sengaku-ji

Nezu-jinja est un sanctuaire shintoïste du septième siècle situé dans le quartier de Nezu de Tokyo. L’édifice principal a été construit en 1590 pour remplacer l’ancien sanctuaire, qui avait été détruit par un incendie. Cet édifice est connu pour être le plus fleuri de tous les sanctuaires shintoïstes de Tôkyô. À l’intérieur, des bosquets de cerisiers et des rosiers sont entourés de rivières.

Sengaku-ji est un endroit très connu parmi les touristes japonais. Il est célèbre pour son sanctuaire de samouraï Shimabara et son temple principal consacré à l’esprit samouraï. Ce lieu vous donnera l’impression d’être transporté au temps des samouraïs Japonais.

Admirez la Cathédrale Sainte-Marie

La Cathédrale Sainte-Marie est le temple shinto le plus célèbre de Tokyo. Elle fut construite en 1936, puis reconstruite après sa destruction lors de la guerre, et garde encore aujourd’hui son caractère traditionnel, avec ses allées de vieux bâtiments en bois, ses statues et ses fresques. Établi au 12, rue Kiyamasu dans le quartier de Kyobashi, le sanctuaire Jingu-Temple est une autre exception culturelle non loin du centre. Il comprend une galerie d’art et un musée, dédiés à Krishu Ueno (1902-1969), qui fut un grand artiste localement connu pour son travail sur les temples shintoïstes.

Assistez à un match de baseball : le sport national du Japon
Dégustez les spécialités culinaires du Japon : sushi, sashimi, tempura, ramen…

Plan du site